Mon premier panier bio

Publié le par Juju

Enfin le voilà !

Je sais ce que vous allez me dire : « allons juju, ce n’est qu’un panier avec des légumes, pas de quoi s’emballer ». Et bien si, justement ! Je m’emballe moi (assez souvent et très vite je dois dire, comme vous le découvrirez au fil des jours dans ce blog) et ce n’est pas qu’un panier de légumes. Il y a toute une philosophie là dedans, une envie de manger bon, de manger vrai, de manger É.C.L.A.I.R.É …

Il faut vous avouer que c’est tout nouveau pour moi : j’ai plutôt était élevée au poisson-pané-frit-dans-l-huile (souvent carbonisé) et à la purée-instantanée-au-micro-onde  et assez peu encouragée à savourer le goût du vrai. Mes seules expériences avec les légumes se sont limités à des rencontres avec les boîtes d’épinards en conserve (que je m’empressais de cacher, sitôt achetés par ma mère), et avec des haricots verts (toujours en boîte). Ah, oui, j’allais oublier l’inoubliable : le gratin d’endives au jambon. Désolée, je sais que ça peut être bon, mais rien que le souvenir me fait défaillir …

Bref, rien qui puisse me préparer, à priori, à acheter du bio…

Cela faisait quelque temps que, curieuse, je questionnais certaines de mes  collègues (de vrais pros du bio) mais je gardais toujours une impression d’inabordable.

Et oui, j’ai bien voulu acheter quelques produits bio jusque là, mais le prix mes aïeux ! Bien sûr le coût de production de ces produits est plus élevé, bien sûr ils le valent bien au niveau qualité, mais bon sang, ce n’est pas à la portée de toutes les bourses ! Quand on fait ses courses dans les magasins discount et que l’on veille toujours à l’équilibre du budget, le choix risque d’être vitre fait entre 1kg de tomates à 1,40 € et celui à 2,60€…

Et puis récemment, tout s’est enchaîné : des reportages sur les poissons de nos rivières qui changent de sexe à cause des rejets de notre agriculture et de notre alimentation, sur les grappes de raisins gorgées de phtalates qui nous empoisonnent lentement …et il y a deux semaines, un reportage sur les AMAP : le déclic. Voir l’air ravi des paysans (au sens noble du terme)  de partager leur passion et celui des consommateurs, satisfaits de nourrir leur famille sans l’empoisonner, avec des produits frais et savoureux : pour moi, cela a été un vrai révélateur !

Alors me voici, cliquant à tout va sur la toile pour trouver une AMAP près de chez moi : il y en avait une ribambelle ! J’ai rapidement accroché avec « ma terre », des gens sympathiques, un système très souple, et des prix plus qu’abordables :

Je vous laisse découvrir le contenu de mon panier :

7 kg de fruits et de légumes de saison, savoureux et à maturité. Il y a même des idées de recettes pour chaque légume (hé oui, ils ont pensé aux pauvres neophytes qui découvrent des légumes avec lesquels ils n’avaient pas l’habitude de cuisiner…)

Je vous encourage vivement à consulter leur site et particulièrement le témoignage des producteurs avec qui « ma terre» collabore.

Et bien voilà, je viens de faire mes premiers pas pour une alimentation plus saine pour moi et mes enfants, et comme tous les premiers pas, je sais qu’ils seront malhabiles parfois, mais que j’irais toujours dans le bon sens : soyez indulgents !

Publié dans BIO

Commenter cet article

coriandre-et-cie 29/12/2008 10:34

je suis entièrement d'accord avec toi ! et moi aussi j'adhère au panier bio toutes les semaines...depuis quelques mois déjà...je crois réellement qu'on peut changer quelquechose !

Juju 29/12/2008 13:51


Merci beaucoup Coriandre pour tes gentils encouragements. Je viens de visiter ton blog, si ça s'appelle pas être douée de ses 10 doigts, je ne m'y connait pas !! Quelle imagination, tu as vraiment
l'âme d'une créatrice, tout est très mignon. A très bientôt !


carmen 10/12/2008 21:38

ah, c'était pour ça les photos que j'avais vu au bureau !!!! Miam, miam !!! Et vivement demain pour le nouveau panier bio !